(Avec le TBI mobile, on peut aussi projeter au mur sans "condamner" le tableau blanc, ce qui est un gros plus car un mur clair ne crée aucun point chaud, mais là encore, toutes les classes n'ont pas un mur clair disponible pour projeter...).

Alors voilà l'idée.

Si on prend de simples plaques de carton d'environ 1,20 m x 1,80 (cas d'école, si j'ose dire), et qu'on les équipe d'aimants à l'arrière (1) pour les brancher sur le tableau blanc métallique de la classe, on obtient une surface ayant les caractéristiques suivantes:

  • absolument pas réfléchissante, parfaite pour la projection et parfaite pour le stylet eBeam (la pointe du stylet est en Teflon et glisse parfaitement sur la surface cartonnée).
  • surface légère (moins de 500 g), et pliable (nous avons étudié les possibilités et on peut "préparer" des rainures à l'arrière du carton qui permettent de le plier, sans que ces rainures soient visibles sur l'écran). Bref, surface mobile.
  • l'écran est peu coûteux (je pense que nous devrions obtenir un prix situé entre 20 et 35 €).
  • du coup, l'écran est jetable (le carton est une surface qui s'âbime avec le temps, les manipulations, etc...). On peut concevoir qu'un écran en carton serve 1 à 3 ans, puis soit remplacé... comme une craie, comme un feutre, en fait... (Inconvénient des surfaces mattes traditionnelles : si on les âbime, il faut remplacer tout le TBI et ça coûte souvent très cher).
  • évidemment, surface écologique (nous pouvons recycler le carton vieilli).


Ce carton s'installe en 30 secondes par dessus le tableau blanc existant et permet de garder le côté mobile de l'eBeam, qui à mon sens fait sa grande force. Car je rappelle qu'avec quelques eBeam mobiles , on peut équiper tout un collège (plus besoin d'un TBI par classe). Ca fait nettement baisser le coût par utilisateur (ou par heure de cours), par-rapport à un équipement traditionnel, plus lourd.

On peut tout à fait envisager qu'un établissement achète 10 ou 20 écrans en carton avec 2 ou 3 eBeams. Les cartons sont stockés (pliés) dans les salles de classe et utilisés en fonction du besoin du professeur (à mon avis le plus pratique). Ou alors, l'établissement n'achète qu'un écran-carton destiné à êter transporté avant installation.

J'ajoute aussi que le carton est une matière très sympa et que j'aime bien ce mélange de technologie et de rustique. Je pense que profs et élèves aimeraient aussi.

On pourrait sans doute avoir quelque chose de prêt pour février/mars, s'il y a intérêt des établissements...

Qu'en pensez-vous ?



(1) Aimants ou velcros, ou cas où l'écran de la classe n'est pas métallique (tableau "vert" en bois, mur foncé...)